Découvrir le mystère
de la formation du diamant

Il y a 3,3 milliards d’années,
à plus de 200 km sous l’écorce terrestre ...

Des phénomènes
exceptionnels

Une température de 2000°C
et une pression impressionnante de 75 tonnes/cm2
se conjuguent et cristallisent le carbone liquide situé dans le manteau supérieur de la Terre.

Ces conditions extrêmes
sont à l’origine de la formation des splendides cristaux
qui caractérisent le diamant.

Portés par une roche d’origine magmatique appelée
Kimberlite,
les cristaux de diamant remontent au gré des incursions de magma.

Ces chemins de lave solidifiée sont appelés
pipes kimberlitiques.

Seul un petit nombre de diamants parviennent à la surface de la Terre.
Moins de 0,1% feront plus d'un carat une fois taillés.

La majorité de ces pipes kimberlites datent
de 300 à 400 millions d'années.

Ces événements prodigieux, hors du commun,
expliquent la rareté du diamant, sa valeur.

Naturellement
exceptionnel

Le diamant est unique et rare
Il n’existe pas deux diamants identiques. D’infimes inclusions invisibles à l’œil nu témoignent de ce miraculeux processus de formation du diamant et lui confère son caractère unique. Ce sont d’imperceptibles cavités emplies d’air ou d’éléments datant de milliards d’années, emprisonnés lors de la cristallisation du carbone. Le diamant naturel est ainsi la pierre précieuse dont la composition est la plus simple puisqu’elle est composée à 100% de carbone. Moins de 20 % des diamants font plus de 0,2 carat et moins de 5 % font plus d’un carat. Les diamants sont rares mais les diamants de couleur sont encore plus rares. Les diamants existent presque dans toutes les couleurs. Ils se déclinent en rose, vert, bleu, jaune, marron et gris, le rouge étant le plus rare. Mais la probabilité de découvrir un diamant de couleur est de 1 / 10 000.

La matière la plus dure
Le diamant est le minéral le plus dur de tous. Il est 180 fois plus dur que l’émeraude et 140 fois plus que le saphir. Néanmoins, il reste fragile aux chocs mais il possède une très forte élasticité qui le fait rebondir comme une balle lorsqu'il frappe une surface dure. Seul un diamant peut tailler ou simplement rayer un autre diamant. Aussi par exemple les tailleurs utilisent de la poudre de diamant lors du polissage des pierres.

Le scintillement le plus élevé
Une fois taillé la brillance et l’éclat du diamant s’explique par son indice de réfraction élevé (2,419) et son grand pouvoir de dispersion qui seront magnifiés par le travail minutieux réalisé par le tailleur. L’équilibre parfait des proportions et des facettes du diamant joue avec les rayons de lumière qui pénètrent par le haut, se réfléchissent au fond de la pierre et se fragmentent sur les facettes en se dispersant à l'infini par le sommet.

Chaque diamant est unique, sa qualité résulte du nombre infini de combinaisons possibles entre son poids, sa pureté, sa couleur, sa taille, qui définissent les 4 C. Ce sont des critères tangibles qu’il est utile d’avoir à l’esprit pour apprécier davantage chaque diamant.
Néanmoins, de chaque diamant émane une magie singulière. Quel que soit sa couleur, sa pureté ou son poids chaque diamant possède une beauté intrinsèque liée à son caractère naturel et une histoire qui se compte en milliards d’années.

Comment choisir son diamant

Le diamant : de l’odyssée de la nature à l’aventure des hommes

Découverts en Inde il y plus de 3 000 ans, les diamants exercent une fascination universelle et sont à l’origine d'histoires, de mythes et de légendes envoûtants. Cette fascination, qui s’est souvent muée en passion, est nourrie par l'âme, la beauté et la magie d’une pierre rare née il y a plus de 3,3 milliards d’années.

Les diamants se sont formés au cœur de la terre, entre 140 et 800km de profondeur, et sont le fruit d'un hasard extraordinaire associant une pression extrême à une température de 1 000 degrés. Au terme d'un processus de "cristallisation" long de plusieurs millions d'années, cette combinaison unique a permis de transformer un élément chimique commun, le carbone, en diamant. Ce miracle de la nature s'est produit il y a plusieurs milliards d'années, longtemps avant l'apparition de toute forme de vie sur terre.

Ces conjonctions idéales ne se sont jamais reproduites et la terre a cessé de produire des diamants il y a 900 millions d'années.

Bien plus tard, il y a 3 ou 400 millions d’années, les éruptions puissantes des premiers volcans ont fait remonter un très petit nombre de diamants intacts jusqu’à la surface de la terre.

Fruit de l’aventure universelle des éléments et des forces telluriques, un diamant nous raconte l’histoire de la Terre et de sa formation. Il nous raconte l’histoire de sa propre naissance, de son voyage improbable des tréfonds de la Terre jusqu’à la lumière du jour. Mais un diamant nous raconte aussi une autre histoire encore plus importante : une histoire humaine. Né il y a trois milliards d’années, le destin d’un diamant, taillé, apprivoisé, se mêlera à celui des hommes et des femmes qui l’ont trouvé, extrait, taillé, serti et enfin, consécration ultime, porté. Des profondeurs de la Terre, un diamant, authentique et précieux, vient éclairer et célébrer les moments et les relations les plus vrais et les plus précieux de notre vie.

Sur son chemin, le diamant est une source essentielle de richesse et de développement pour les communautés, régions et pays qui participent à son extraction et à son polissage. On estime à dix millions le nombre de personnes dans le monde qui dépendent directement ou indirectement de la filière du diamant pour leur éducation, leur santé, ou tout simplement leur subsistance, et cela dans des régions souvent défavorisées en Afrique ou en Inde. Le diamant aujourd’hui est également responsable. La vaste majorité des diamants commercialisés de nos jours sont extraits par des entreprises minières d’envergure mondiale, engagées à respecter les plus hauts standards et les règles les plus strictes en matière environnementale et sociale. Elles sont toutes particulièrement impliquées dans le développement et l’amélioration des conditions de vie et de travail des communautés locales.

Depuis quinze ans la filière mondiale du diamant est strictement contrôlée pour s’assurer notamment de l’application des engagements éthiques et sociaux établis par le Kimberley Process sous l’égide des Nations Unis et sous le contrôle permanent des ONG. Le Processus de Kimberley (www.kimberleyprocess.com) permet de garantir l’absence de diamants en provenance de régions de conflits dans toute la chaine de commercialisation.

Authentique, précieux et responsable, un diamant de plusieurs milliards d’années est porteur d’une symbolique forte. Le trouver, l’extraire, le tailler, le sertir, l’offrir, le porter et enfin l’offrir à son tour à quelqu’un qu’on aime, c’est prendre part à la plus belle des aventures, celle de la Terre et des Hommes.