Le plus gros diamant du monde 

Le plus gros diamant du monde a été découvert à Prétoria, en 1905. Le Cullinan est également connu sous le nom de Star of Africa. Une pierre brute de 3 106.75 carats, qui avant d’être taillée, pesait 621.35 grammes, soit deux fois la taille des autres minéraux trouvés jusqu’alors. Si le Cullinan fascine par son impressionnante grosseur, deux faits marquent les esprits quand on le cite : son incroyable voyage d’Afrique du Sud vers l’Angleterre en 1907 dans une boite ordinaire par la poste, et sa valeur finale une fois taillé, estimée à plus de 2 milliards de dollars.

Envoyé par la poste

Découvert dans la mine Premier, le diamant porte le nom du propriétaire du gisement, Sir Thomas Cullinan. Il fut acheté par le gouvernement sud africain qui décida de l’offrir au roi Edouard VII d’Angleterre à l’occasion de son anniversaire, pour le remercier d’avoir donné l’autonomie aux états afrikaners. Le Cullinan fut assuré pour dix fois sa valeur d’achat tant il était exceptionnel. Toute la sécurité et les précautions indispensables à son convoi en bateau à vapeur, dans le coffre-fort du capitaine, furent engagées. Et pourtant, son voyage vers Londres se passa de la manière la plus ordinaire, dans un paquet affranchi par la poste, un subterfuge d’une simplicité étonnante.

Un an d'étude préalable à la taille

Ce sont les frères Asscher, Asscher's Diamond Co. à Amsterdam, connus pour leur travail notamment pour l’Excelsior (995,2 carats brut) qui viendront à bout de cette pierre phénoménale. L’étude préalable à sa taille dura un an. Plusieurs jours furent nécessaires pour réaliser la petite incision en forme de « V » qui marque l’endroit choisi pour la cliver (la scinder en deux parties). Lorsque M. Asscher frappa d’un coup sec avec sa lame en acier, rien ne se passa. La pierre resta intacte. La seconde tentative fut la bonne, on dit même qu’il s’évanouit en raison du stress accumulé jusque-là. 

Neuf joyaux

Le Cullinan donna naissance à 9 grandes pierres, 96 petits diamants taillés en forme poire et un reliquat de  pierres brutes équivalent à 9,50 carats.
Les 9 grands diamants sont le Cullinan I ou Grande étoile d’Afrique de 530,20 carats, le Cullinan II ou “Deuxième étoile d’Afrique” de 317,40 carats, les Cullinan III 94,4 carats et IV 63,6 carats, le Cullinan V le favori de la Reine Elizabeth II, un diamant coeur de 18,8 carats, le Cullinan VI de 11,5 carats, le Cullinan VII de 8,8 carats, le Cullinan VIII de 6.8 carats, et le Cullinan IX de 4.4 carats.
D’une valeur inestimable, ils sont tous aujourd’hui conservés à la Tour de Londres parfois visibles par le public.

LES CULLINAN I, II, III, IV, V, VI, VII, VIII ET IX

The Culinan 1

Le Cullinan I

Egalement appelé la “Grande étoile d’Afrique” (1868) de 530,20 carats est le plus prestigieux et le plus gros diamant des 9 pièces obtenues. Le Roi Edouard VII fit monter cette poire sur le Sceptre Impérial faisant partie des Joyaux de la Couronne britannique. Ce diamant a été conçu pour être également porté sur un collier ou en broche avec le Cullinan II, grâce à de petites boucles en platine dont ils ont été équipés.

Le Cullinan II

Egalement appelé “Seconde étoile d’Afrique” de 317,40 carats est un diamant en forme coussin rectangulaire, il orne habituellement le centre de la Couronne Impériale d’Etat créée pour le couronnement de la Reine Victoria en 1838 et revue en 1937 pour Georges VI. Il peut également se porter sur une broche avec le Cullinan I.

Le Cullinan II
The Cullinan III et IV

Les Cullinan III et IV

Ils composent une broche “Les petites étoiles d’Afrique” ou plus familièrement par les Anglais “Granny’s Chips” que porte la Reine Elizabeth II. Le Cullinan III est un diamant poire de 94,4 carats et le Cullinan IV, un diamant coussin de  63,6 carats. ils ornaient initialement la couronne réalisée pour le sacre de la Reine Mary, épouse du Roi George V. 
 

Le Cullinan V

Favori de la Reine Elizabeth II, il a paré ses tenues de très nombreuses fois. Plus petits que les autres, c’est un diamant en forme de coeur de 18,8 carats, monté au centre d’une broche entouré par d’autres pierres plus petites. La Reine Mary aimait le porter en association avec les Cullinan VII et VIII. 
 

The Cullinan V

Le Cullinan VI

Un diamant taille marquise de 11,5 carats fut présenté par le Roi Edouard VII à son épouse la Reine Alexandra, qui l’offrit à la Reine Mary. Il orne un collier célèbre, le Delhi Durbar en diamants et émeraudes.

The Cullinan VI
The Cullinan VII et VIII

Le Cullinan VII et VIII

Le Cullinan VII, un diamant taille marquise de 8,8 carats et le Cullinan VIII, un splendide diamant taille coussin de 6.8 carats composent une broche offerte à la Reine Elizabeth II en 1953 par la Reine Mary.

 

Le Cullinan IX

Un diamant poire de 4,4 carats monté sur une splendide bague royale en platine. Ces Joyaux de la Couronne britannique sont conservés à la Tour de Londres.
 

The Cullinan IX

Le diamant : de l’odyssée de la nature à l’aventure des hommes

Découverts en Inde il y plus de 3 000 ans, les diamants exercent une fascination universelle et sont à l’origine d'histoires, de mythes et de légendes envoûtants. Cette fascination, qui s’est souvent muée en passion, est nourrie par l'âme, la beauté et la magie d’une pierre rare née il y a plus de 3,3 milliards d’années.

Les diamants se sont formés au cœur de la terre, entre 140 et 800km de profondeur, et sont le fruit d'un hasard extraordinaire associant une pression extrême à une température de 1 000 degrés. Au terme d'un processus de "cristallisation" long de plusieurs millions d'années, cette combinaison unique a permis de transformer un élément chimique commun, le carbone, en diamant. Ce miracle de la nature s'est produit il y a plusieurs milliards d'années, longtemps avant l'apparition de toute forme de vie sur terre.

Ces conjonctions idéales ne se sont jamais reproduites et la terre a cessé de produire des diamants il y a 900 millions d'années.

Bien plus tard, il y a 3 ou 400 millions d’années, les éruptions puissantes des premiers volcans ont fait remonter un très petit nombre de diamants intacts jusqu’à la surface de la terre.

Fruit de l’aventure universelle des éléments et des forces telluriques, un diamant nous raconte l’histoire de la Terre et de sa formation. Il nous raconte l’histoire de sa propre naissance, de son voyage improbable des tréfonds de la Terre jusqu’à la lumière du jour. Mais un diamant nous raconte aussi une autre histoire encore plus importante : une histoire humaine. Né il y a trois milliards d’années, le destin d’un diamant, taillé, apprivoisé, se mêlera à celui des hommes et des femmes qui l’ont trouvé, extrait, taillé, serti et enfin, consécration ultime, porté. Des profondeurs de la Terre, un diamant, authentique et précieux, vient éclairer et célébrer les moments et les relations les plus vrais et les plus précieux de notre vie.

Sur son chemin, le diamant est une source essentielle de richesse et de développement pour les communautés, régions et pays qui participent à son extraction et à son polissage. On estime à dix millions le nombre de personnes dans le monde qui dépendent directement ou indirectement de la filière du diamant pour leur éducation, leur santé, ou tout simplement leur subsistance, et cela dans des régions souvent défavorisées en Afrique ou en Inde. Le diamant aujourd’hui est également responsable. La vaste majorité des diamants commercialisés de nos jours sont extraits par des entreprises minières d’envergure mondiale, engagées à respecter les plus hauts standards et les règles les plus strictes en matière environnementale et sociale. Elles sont toutes particulièrement impliquées dans le développement et l’amélioration des conditions de vie et de travail des communautés locales.

Depuis quinze ans la filière mondiale du diamant est strictement contrôlée pour s’assurer notamment de l’application des engagements éthiques et sociaux établis par le Kimberley Process sous l’égide des Nations Unis et sous le contrôle permanent des ONG. Le Processus de Kimberley (www.kimberleyprocess.com) permet de garantir l’absence de diamants en provenance de régions de conflits dans toute la chaine de commercialisation.

Authentique, précieux et responsable, un diamant de plusieurs milliards d’années est porteur d’une symbolique forte. Le trouver, l’extraire, le tailler, le sertir, l’offrir, le porter et enfin l’offrir à son tour à quelqu’un qu’on aime, c’est prendre part à la plus belle des aventures, celle de la Terre et des Hommes.