Chaque année, le mois de mars célèbre la réussite des femmes à travers le monde, et poursuit la réflexion sur les avancées encore nécessaires pour atteindre une réelle égalité des genres. 


La Journée Internationale des Femmes  nous rappelle combien il est important de continuer à poursuivre le chemin vers la parité. De par leur participation active dans le travail et leur engagement pour le progrès au quotidien, les femmes ont un rôle essentiel dans tous les aspects de l’industrie du diamant : scientifiques ou ingénieures, conductrices de grands routiers ou électriciennes, superintendantes ou présidentes – voici quelques-uns des nombreux métiers que les femmes exercent dans notre industrie. 

Notre engagement pour une plus grande parité est d’autant plus significatif dans les régions du monde où notre industrie a un rôle économique important. Effectivement, dans ces zones, les femmes ne bénéficient généralement pas de sources de revenus propres, car peu de carrières leur sont ouvertes. L’industrie du diamant offre aux femmes d’excellentes opportunités d’emplois stables et valorisants.   


En arrivant il y a neuf ans dans cette région au centre de l’Inde appelée Bundelkhand pour diriger un nouveau projet d’extraction pour Rio Tinto, j’ai découvert une communauté locale selon laquelle tous les emplois étaient censés être confiés exclusivement aux hommes. La plupart des femmes dans cette société n’avaient même jamais songé à contribuer autrement à leurs familles qu’en effectuant les tâches traditionnelles de cuisine, ménage et couture. Mon équipe et moi-même avons tout de suite réalisé que si nous voulions contribuer à une économie prospère et florissante, nous devions remettre en cause ces normes sociales et accompagner la communauté vers plus de stabilité et de durabilité en accueillant les femmes dans le monde du travail. 


Nous avons commencé par organiser un atelier pour les femmes de la communauté. Nous avons mis au défi les participantes et les avons encouragées à s’exonérer du passé et à imaginer de nouvelles carrières. Mais surtout, nous avons écouté et beaucoup appris. 


Ces femmes nous ont raconté que non seulement la plupart n’avaient jamais pensé à travailler dans une mine ou à conduire un de nos camions, elles ne s’étaient même jamais assises au volant d’un véhicule motorisé. En réponse, Rio Tinto a lancé un programme de quatre mois pour former les femmes à la conduite de poids lourds et au travail dans nos équipes. Très vite, elles ont occupé des postes qui ne leur étaient auparavant jamais ouverts, et travaillaient côte à côte avec les hommes. 


Au cours des dernières années, le diamant en est venu à représenter bien plus qu’un joyau magnifique et rare pour de nombreuses personnes. Dans des pays comme l’Inde où les diamants sont extraits, l’industrie offre des opportunités économiques là où il n’y en avait guère. Ces petites pierres précieuses représentent une grande émancipation pour les femmes, leur permettant de subvenir aux besoins de leurs familles comme jamais auparavant.  


En effet, l’industrie minière du diamant est récemment devenue un leader du développement et de la célébration des femmes dans le monde du travail. Par exemple, une grande entreprise minière de diamants, Petra Diamonds, a créé plusieurs programmes pour aider les femmes de nombreuses manières – comme mettre à leur disposition des forums pour qu’elles puissent partager leurs expériences et identifier les défis auxquels elles font face dans le monde du travail, ou encore promouvoir la santé et l’hygiène auprès des femmes travaillant dans les mines. Un autre grand producteur, la société sud-africaine De Beers Consolidated Mines, a récemment fait don de plus de 5 millions de dollars pour aider à la création de 2 000 emplois au Cap, dont 43% ont été confiés à des femmes. 


L’Afrique du Sud a connu une forte croissance du nombre de femmes travaillant dans le secteur minier. En 2015, les femmes y occupaient 53 000 postes, plus du triple qu’en 2002, quand elles n’étaient que 11 400. Elles représentent aujourd’hui plus de 10% de la main d’œuvre des activités minières. Cette proportion est beaucoup plus élevée pour l’industrie du diamant dans son ensemble. D’après l’Association des Producteurs de Diamants (DPA), près d’un tiers de la main d’œuvre des plus grands producteurs de diamants au monde sont des femmes, et elles occupent également un tiers des postes ouvriers dans les grandes exploitations.


Même avec de telles avancées, il reste beaucoup à faire pour permettre aux femmes d’occuper des emplois plus séniors et des postes de direction dans les entreprises minières. Chez Petra, un Leadership Development Program (programme de développement du leadership) s’attache à présent à préparer les femmes à des postes de direction. Dans toute l’industrie, stages et bourses d’études sont de plus en plus destinés aux femmes. 


Constater le nombre croissant de réussites est particulièrement encourageant ; j’ai effectivement pu observer personnellement l’ascension bien méritée de femmes originaires des régions minières de diamants. Prenons l’exemple de la zimbabwéenne Ellah Muchemwa: ayant démarré au bas de l’échelle, elle a grimpé les échelons de la hiérarchie jusqu’à devenir en 2017 la directrice générale de Murowa Diamonds et la directrice exécutive de la Fondation RioZim, la structure de responsabilité citoyenne de RioZim, une entreprise minière publique listée sur la place boursière zimbabwéenne. Un autre exemple est celui de Ranjita Singh : embauchée en 2011 au sein du département RH du Bunder Project en Inde, elle a rapidement développé ses compétences pour devenir directrice d’un site d’exploitation en 2012. Il existe beaucoup d’exemples similaires, et leur nombre est en croissance quotidienne grâce aux nombreuses initiatives lancées par l’industrie du diamant.


En Tanzanie, les entreprises minières de diamants ont collaboré avec l’ancienne Miss Univers Tanzanie, Flaviana Matata, pour lancer des programmes qui expliquent le rôle de l’éducation aux communautés locales. C’est une initiative essentielle dans un pays où les filles quittent traditionnellement l’école pour se marier très tôt, renonçant ainsi à la possibilité d’un emploi et d’une vie meilleure.


Quiconque porte un diamant peut se rassurer. Le temps des mauvaises conditions de travail et des emplois ingrats est loin derrière nous. L’industrie n’est pas parfaite ; cependant, l’extraction de diamants a un impact positif sur la vie de millions de personnes, particulièrement celle des femmes et des enfants. En achetant un diamant, vous pouvez apprécier sa beauté exclusive en toute confiance, et vous sentir fier. 

 

Stefanie Loader Traduction de l'article de Stefanie Loader - 7 mars 2018 

Le diamant : de l’odyssée de la nature à l’aventure des hommes

Découverts en Inde il y plus de 3 000 ans, les diamants exercent une fascination universelle et sont à l’origine d'histoires, de mythes et de légendes envoûtants. Cette fascination, qui s’est souvent muée en passion, est nourrie par l'âme, la beauté et la magie d’une pierre rare née il y a plus de 3,3 milliards d’années.

Les diamants se sont formés au cœur de la terre, entre 140 et 800km de profondeur, et sont le fruit d'un hasard extraordinaire associant une pression extrême à une température de 1 000 degrés. Au terme d'un processus de "cristallisation" long de plusieurs millions d'années, cette combinaison unique a permis de transformer un élément chimique commun, le carbone, en diamant. Ce miracle de la nature s'est produit il y a plusieurs milliards d'années, longtemps avant l'apparition de toute forme de vie sur terre.

Ces conjonctions idéales ne se sont jamais reproduites et la terre a cessé de produire des diamants il y a 900 millions d'années.

Bien plus tard, il y a 3 ou 400 millions d’années, les éruptions puissantes des premiers volcans ont fait remonter un très petit nombre de diamants intacts jusqu’à la surface de la terre.

Fruit de l’aventure universelle des éléments et des forces telluriques, un diamant nous raconte l’histoire de la Terre et de sa formation. Il nous raconte l’histoire de sa propre naissance, de son voyage improbable des tréfonds de la Terre jusqu’à la lumière du jour. Mais un diamant nous raconte aussi une autre histoire encore plus importante : une histoire humaine. Né il y a trois milliards d’années, le destin d’un diamant, taillé, apprivoisé, se mêlera à celui des hommes et des femmes qui l’ont trouvé, extrait, taillé, serti et enfin, consécration ultime, porté. Des profondeurs de la Terre, un diamant, authentique et précieux, vient éclairer et célébrer les moments et les relations les plus vrais et les plus précieux de notre vie.

Sur son chemin, le diamant est une source essentielle de richesse et de développement pour les communautés, régions et pays qui participent à son extraction et à son polissage. On estime à dix millions le nombre de personnes dans le monde qui dépendent directement ou indirectement de la filière du diamant pour leur éducation, leur santé, ou tout simplement leur subsistance, et cela dans des régions souvent défavorisées en Afrique ou en Inde. Le diamant aujourd’hui est également responsable. La vaste majorité des diamants commercialisés de nos jours sont extraits par des entreprises minières d’envergure mondiale, engagées à respecter les plus hauts standards et les règles les plus strictes en matière environnementale et sociale. Elles sont toutes particulièrement impliquées dans le développement et l’amélioration des conditions de vie et de travail des communautés locales.

Depuis quinze ans la filière mondiale du diamant est strictement contrôlée pour s’assurer notamment de l’application des engagements éthiques et sociaux établis par le Kimberley Process sous l’égide des Nations Unis et sous le contrôle permanent des ONG. Le Processus de Kimberley (www.kimberleyprocess.com) permet de garantir l’absence de diamants en provenance de régions de conflits dans toute la chaine de commercialisation.

Authentique, précieux et responsable, un diamant de plusieurs milliards d’années est porteur d’une symbolique forte. Le trouver, l’extraire, le tailler, le sertir, l’offrir, le porter et enfin l’offrir à son tour à quelqu’un qu’on aime, c’est prendre part à la plus belle des aventures, celle de la Terre et des Hommes.