Les humains extraient des diamants depuis longtemps, mais une nouvelle pierre tirée des profondeurs de la Terre pourrait très bien être une première. Le diamant lui-même est creux - et à l’intérieur se trouve un autre diamant qui se déplace librement.



Il a été découvert dans une mine russe en Sibérie et porte le nom de Matryoshka Diamond, en référence à la poupée russe Matryoshka.



Les inclusions et les défauts dans les diamants sont fréquents ; En fait, souvent les diamants ont un morceau de minéral emprisonné à l'intérieur. Cela a permis l’accès à des matières très rares venant des profondeurs de la terre car elles étaient emprisonnées dans des diamants.



Mais un diamant dans un diamant ? Cela, selon le groupe minier de diamants russe ALROSA, est nouveau.



La Matryoshka Diamond n’est pas une grosse pierre : 0,62 carat (0,124 gramme) de dimensions : 4,8 x 4,9 x 2,8 millimètres. Le diamant intérieur est encore plus petit - 0,02 carat (0,004 gramme), mesurant seulement 1,9 x 2,1 x 0,6 millimètres.



Des yeux acérés ont détecté quelque chose d'inhabituel à propos de la pierre pendant le processus de tri et celle-ci a été envoyée au département Recherche et Développement géologique d'ALROSA pour évaluation. 

"La chose la plus intéressante pour nous était de savoir comment l'espace entre le diamant intérieur et extérieur s’était formé", a déclaré Oleg Kovalchuk du département Recherche et Développement géologique d'ALROSA. Les chercheurs ont quelques idées qui impliquent des processus qui peuvent avoir eu lieu dans le manteau de la Terre.



Selon une de leurs hypothèses, "une couche de substance de diamant polycristalline poreuse s'est formée à l'intérieur du diamant en raison de sa croissance ultra-rapide, et des processus plus agressifs du manteau l'ont ensuite dissoute. En raison de la présence de la couche dissoute, un diamant a commencé à se déplacer librement dans un autre, tout comme une poupée matryoshka ".

Ils estiment également que le diamant pourrait avoir plus de 800 millions d'années, bien que cela reste à vérifier. Selon un rapport de Bloomberg, le diamant va être envoyé au Gemological Institute of America (GIA) pour une analyse plus approfondie.



En raison de sa rareté, l’entreprise n’a pas encore évalué sa valeur.



"Autant que nous sachions, il n’y a pas eu de tels diamants dans l’histoire de l’extraction mondiale de diamants", a déclaré Kovalchuk.



"C’est vraiment une création unique de la nature, d’autant plus que la nature a horreur du vide. Habituellement, dans un cas comme celui-ci, les minéraux seraient remplacés par d’autres sans former de cavité."




Article écrit par Michelle Starr, Octobre 2019